Quelques informations utiles pour bien préparer un séjour en Islande

Quelques informations utiles pour bien préparer un séjour en Islande

L’Islande est une destination exceptionnelle qui séduit tous les voyageurs passionnés de grands espaces et de nature. Terre de contraste et de démesure, on y trouve le plus grand glacier, la plus puissante chute d’eau et la plus grande caldeira d’Europe. Le pays attire principalement les visiteurs en quête de dépaysement et d’une nature encore préservée. Si le territoire islandais offre une multitude de visites et d’activités exceptionnelles, il faut savoir qu’un séjour dans le pays ne s’improvise pas. Pour vous aider, voici quelques informations utiles qui pourront vous servir dans la préparation de votre voyage.

 

À quelle période voyager en Islande ?

Bien qu’il n’existe pas vraiment de longues périodes sans précipitations, on peut dire que l’été et le printemps constituent la période la plus propice pour partir en Islande. Pendant l’hiver, le temps est glacial, quasi toutes les routes sont fermées et les journées sont très courtes.

En été, à savoir entre juillet et août, les journées sont particulièrement longues et il ne fait presque jamais nuit. Cette saison est la plus indiquée pour découvrir le territoire islandais, car les routes sont majoritairement accessibles.

Néanmoins, il faut savoir que c’est également la saison la plus touristique et qu’il faudra donc réserver tôt votre hébergement afin d’éviter les mauvaises surprises lors de votre séjour. Pendant le printemps, entre mai et juin, le temps est tout aussi favorable et il y a moins de touristes. Le seul bémol est que les musées, les restaurants et certaines routes ne sont pas ouverts.

Hébergement

L’hébergement est l’un des éléments à ne pas négliger lors de la préparation de votre escapade en Islande. Il faut savoir que dans le territoire islandais, les possibilités de logements sont particulièrement variées. Néanmoins, il faut savoir que les types d’hébergement tels que les hôtels et les guesthouse sont assez onéreux. Ainsi, si vous voyagez avec un budget moyen, le camping est l’option la plus indiquée.

D’ailleurs, dans certains endroits du pays, le camping est parfois la seule solution d’hébergement possible. Par ailleurs, il est à noter que le camping sauvage est toléré dans les zones reculées, hormis dans les sites protégés. Dormir chez l’habitant est également une alternative prisée des voyageurs qui souhaitent se rapprocher des autochtones. Néanmoins, si vous prévoyez de passer quelques jours dans une zone plus urbaine comme Reykjavik, l’hôtel reste la meilleure option d’hébergement.

Le transport

Tout comme l’hébergement, le transport compte parmi les éléments à considérer lors de la préparation de votre séjour en Islande. D’une manière générale, les visiteurs qui viennent visiter le territoire islandais choisissent la location de voiture comme moyen de déplacement. Pour ce faire, il existe de nombreux prestataires qui fournissent des véhicules de location classiques adaptés à tous les budgets. Comme seules les routes desservant les axes majeurs sont bitumées, il est recommandé d’opter pour la location d’un 4×4 lors de votre périple.

Si vous souhaitez prendre les transports en commun, le bus est le type de transport qui vous convient le mieux. Le territoire islandais possède un important réseau faisant la liaison entre toutes les régions, y compris l’intérieur des terres. L’avion est également un moyen de transport très plébiscité en Islande. Vous trouverez pas moins d’une centaine de petits aérodromes à travers tout le pays. Les compagnies EAGLE AIR et AIR ICELAND desservent les principales villes.

Partir en Australie : conseils et informations pratiques

Partir en Australie : conseils et informations pratiques

En optant pour un voyage en Australie, vous partirez à la découverte des merveilles culturelles et surtout naturelles de l’île-continent. Les treks et les randonnées seront les activités à prévoir absolument, si vous souhaitez explorer la réserve de la Tasmanie ou parcourir le Territoire du Nord. Que le séjour soit long ou bref, vous aurez avant tout besoin d’assurer les préparatifs pour un circuit encore plus réussi.

Les différents types de Visa disponibles pour un séjour en Australie

Préciser la nature de votre séjour vous aidera à trouver le type de visa qui convient. Comme dans de nombreux pays, des formalités existent quand on veut entrer sur le territoire australien. Ainsi, si vous prévoyez un voyage en Australie de moins de 3 mois pour affaires, pour vos études ou tout simplement pour découvrir le pays, l’ETA (Electronic Travel Authority) et l’e-visitor seront les formules de visa les plus conseillées. Le premier conviendra mieux aux ressortissants canadiens puisque les démarches peuvent s’effectuer en ligne.

Le second répondra mieux aux besoins des ressortissants de l’Union Européenne et Suisse. La demande devra au moins être faite 3 semaines avant le départ. Si vous comptez rester plus de trois mois, le mieux serait de souscrire au Visa touristique. Une autre option, le PVT/WHV (WORKING HOLIDAY VISA), est aujourd’hui très prisée par les jeunes voyageurs. En bénéficiant de cette autre forme de visa, vous pourrez parcourir le pays et financer votre séjour en trouvant un poste et un employeur sur les lieux.

Quelques lieux et attraits à prévoir dans votre itinéraire

L’Australie possède de nombreux attraits touristiques de renommée mondiale. Ses stations balnéaires et sa grande barrière de corail l’ont d’ailleurs hissé dans les premiers rangs des destinations de vacance les plus enviées de la planète. Si vous aimez les randonnées en montagne, les sentiers du spectaculaire parc national de Cradle Mountain-Lake St Clair vous conviendront certainement.

Le trek vous emmènera sur le territoire tasmanien et sur la piste d’Overland Track. Il vous faudra plus 5 jours pour réaliser l’intégralité du circuit, mais il vous est possible de vous limiter au niveau des cascades. Le domaine des huttes de Cradle Mountain qui figure sur le parcours offre les meilleurs paysages. Plaines herbeuses, forêts tropicales, prairies alpines, cette aventure sera une véritable escapade en nature. L’ascension du mont Ossa, le massif le plus haut de Tasmanie, est réservée aux plus expérimentés.