Voyage en Malaisie : découvrir la fête de Thaipusan

Voyage en Malaisie : découvrir la fête de Thaipusan

La nation malaisienne est une terre de contraste. Elle ne manque pas de séduire les touristes par sa nature diversifiée. Visiter cette contrée, c’est partir à la découverte d’un pays qui partage ses richesses entre continent et île. Outre sa biodiversité, la Malaisie charme de nombreux touristes par sa culture. Étant le fruit de plusieurs influences européennes et asiatiques, elle affiche une identité multiculturelle singulière. Conservateurs, les Malaisiens confirment leur appartenance religieuse et leur attachement à leurs traditions à travers de évènements festifs.

Une fête traditionnelle hindoue

Un circuit en Malaisie est une occasion d’assister à des célébrations populaires insolites. Un circuit à Kuala Lumpur est idéal dans le cadre d’un voyage culturel dans ce pays. Cette capitale animée et conviviale est en effet un carrefour de culture asiatiques. Elle accueille chaque année de nombreux évènements comme la fête de Thaipusan. Il s’agit d’une festivité constituant l’une des particularités de la contrée. Elle se déroule entre mi-janvier et le début février dans un endroit exceptionnel, les Batu caves. Il s’agit d’impressionnantes grottes aménagées en temple. Le site s’impose comme le plus grand sanctuaire hindou de la Malaisie.

Durant la festivité, des milliers d’Hindous gravissent les marches conduisant au temple. Ils s’y rendent pour vénérer Murugan, fils de Shiva et dieu de la guerre. Tout au long de la montée, hommes, femmes et adolescents implorent le pardon de cette divinité. Ces adeptes mettent à l’épreuve leur ferveur en se faisant fouetter et en s’infligeant des blessures physiques. Pour les touristes, ce grand pèlerinage constitue un spectacle unique en son genre. Des transes très démonstratives et des ornements hallucinants sont au rendez-vous durant la célébration.

Des démonstrations ahurissantes à découvrir

Pour les Hindous, la fête Thiapusan et une action de grâce qui propose une bonne dose d’ascétisme. En effet, en guise d’offrande, les fidèles se font torturer d’une manière parfois atroce. Ceux qui feront un voyage en Malaisie durant la célébration auront la chance de voir certains adeptes porter des kavadis. Ceux-ci sont des fardeaux fixés à même la peau par des objets en métal. Les plus courageux se font percer les joues, les lèvres et la langue par des petites lances et des aiguilles.

Certains pèlerins n’hésitent pas de se faire planter des crochets dans le dos et le torse. Ces actions visent à mépriser totalement le physique afin de donner toute son importance à l’âme. C’est aussi pour les Hindou une façon de montrer qu’ils considèrent le corps comme une simple enveloppe. Par ailleurs, ceux qui choisissent de porter des Kavadis doivent eux aussi escalader les 272 marches qui mènent aux grottes. Ils sont accompagnés et soutenus par leurs proches. Ces derniers animent l’ascension par des danses et des chants traditionnels.